Business is Business

Télécharger le pdf
Retour aux articles
Paru le 4 Avril dans Agefilife

Le rapport qu'entretiennent les Helvètes avec la mode est souvent matières à discussion. Le présent sujet ne s'arrête là. Coup de projecteur sur quelques entreprises à crois blanche, propriétaires de marques de prêt-à-porter étrangères qui rayonnent à l'international.

Riche d'un passé dans l'industrie de la mode - secteur qui se divise en deux pôles, le textile et l'habillement-, notre patrie démontre de par son histoire, qu'en matière d'innovation, de qualité et de fiabilité, ses produits restent hautement prisée, spécialement dans le domaine de la haute couture et du high-tech. Notre pays possède donc de nombreux atouts propices au développement et à la création : positionnement géographique, savoir-faire et main d'oeuvre qualifiée, richesse culturelle et linguistique, pouvoir d'achat et d'investissement conséquents. Sur le plan des exportations, les marque de prêt-à-porter suisses telles que Strellson et Windsor (Holy Fashion Group) ou encore Victorinox illustrent les chiffres. Selon le bilan réalisé par la Fédération texte suisse en 2012, 68,2% du prêt-à-porter s'exportait hors de nos frontières. Mais qu'en est-il de ces entreprises suisses qui investissent dans la mode à l'étranger ? Quelle est leur stratégie ? quel est leur rapport à la mode ? Difficile, voir impossible, d'obtenir des réponses auprès des dirigeants contactés. Nous nous arrêterons donc aux faits.

Investir...

En décembre dernier, tous les projecteurs se sont tournés sur le groupe genevois Maus Frères. Ce dernier, déjà détenteur de 35% du capital de Lacoste au travers de sa filiale Devanlay, a fait grand bruit - et ce bien malgré lui, tant la holding familiale cultive la discrétion - en rachetant pour la somme d'1,2 milliards de francs, la totalité de la marque au crocodile. On découvre alors une entreprise helvétique qui réalise 5,3 milliards de francs de chiffre d'affaires et emploie quelque 23 000 employés à traves le monde et où culture familiale et pérennité des affaires guident le groupe depuis toujours. En Suisse, Maus Frères possèdent Manor, Manor Food et Manora, les enseignes de bricolage Jumbo et de spot Athléticum ainsi que 70% de la société de vente en ligne eboutic.ch. À l'international, il possède de la chaîne française de parapharmacie Parashop, les marques Devanlay (1998), Aigle (2003) et Gant (2008). Propriété depuis plus d'un siècle des familles Maus et Nordmann é devenues par mariage en 1929 un seul et même clan-, la société est aujourd'hui aux mains de la quatrième génération.

Voir la suite directement sur le format pdf.

Par E. Künzler-Reisser