Vente-Privée.com reprend 51% d’eboutic.ch

Télécharger le pdf
Retour aux articles
Paru le 14 Avril dans Le matin

Le spécialiste lausannois du commerce en ligne passe sous contrôle français.

Le numéro un du secteur en France, vente-privée.com a acquis une participation de 51% d'eboutic auprès de ses fondateurs ainsi que de son actionnaire majoritaire, le groupe familial genevois Maus Frères. Le montant de la transaction n'a pas été révélé.

Avec son entrée au capital d'eboutic.ch, entreprise fondée en 2007 à Lausanne, vente-privée.com entend accélérer sa croissance en s'implantant sur un «nouveau marché-cible», indique jeudi le spécialiste français de déstockage en ligne. Les fondateurs d'eboutic.ch, Arthur Dauchez et Laure de Gennes, continueront de diriger la société.

Ces derniers avaient déjà cédé en 2011 70% de leurs parts au groupe genevois Maus Frères, lequel contrôle notamment les grands magasins bâlois Manor ainsi que les marques de vêtements Aigle, Gant et Lacoste. Eboutic emploie une cinquantaine de collaborateurs à Lausanne et Monthey (VS).

Dans la foulée de la reprise d'eboutic, vente-privée.com annonce également le rachat, pour un montant lui aussi non dévoilé, du site de vente Privalia, créé en 2006 en Espagne. L'entreprise est également active en Italie, au Brésil et au Mexique. Ses fondateurs, qui rejoindront l'équipe dirigeante de vente-privée.com, continueront à piloter Privalia «de manière autonome».

Déploiement européen

Vente-privée est déjà présent dans huit pays européens: en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, Espagne, Italie, Belgique, Autriche, et aux Pays-Bas. Le site français avait tenté une incursion aux Etats-Unis, aventure finalement abandonnée à fin 2014.

A la suite de cet échec, vente-privée.com a annoncé sa volonté de se recentrer sur les marchés européens. L'an dernier, vente-privée.com a enregistré un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros (2,2 milliards de francs), en hausse de 12% au regard de 2014. Il rassemble désormais 30 millions de membres sur son site.